Après l'argent, l'or et le Kinkaku-ji :

DSC05534

DSC05536

DSC05537

DSC05543

DSC05552

DSC05544

DSC05545

Le Pavillon d'Or  : ses 2 étages supérieurs sont recouverts de feuilles d'or.

En 1397, Yoshimitsu (1358-1408), le 3ème shogun Ashikaga renonce à sa fonction de gouverneur pour devenir moine sous le nom de Rokuon et construit le Pavillon d'Or. Ce lieu de retraite s'élève dans la vaste enceinte du temple Rokuon-ji.

DSC05559

On peut déjeuner dans l'enceinte du Pavillon d'Or et c'est ce qu'on a fait avant de poursuivre notre chemin pour visiter le tout proche Ryoan-ji :

DSC05566

DSC05568

DSC05569

DSC05571

DSC05573

DSC05580

On connaît ce jardin sec : il fut créé à la fin du 15ème siècle pour le temple bouddhique "du dragon paisible" (fondé par un vassal du shogun Ahikaga Yoshimasa). Le jardin est cerné par 3 murs d'argile qui suintent (l'argile a en fait bouilli dans l'huile). Dommage que je n'aie pu prendre une photo de l'ensemble du jardin : 15 rochers (répartis en 5 groupes) que l'oeil ne peut embrasser d'un seul regard, on n'en voit au mieux que 14...

Le Ninna-ji fut, quant à lui, construit par l'empereur Koko, achevé par son fils l'empereur Uda Tenno (867-931). Le palais impérial se transforme en temple bouddhiste de la secte Shingon avec pour particularité d'être composé d'abbés uniquement choisis parmi les membres de la famille impériale et ce, jusqu'à la restauration Meiji. Les édifices actuels datent du 17ème siècle.

DSC05595

Un peu tard pour d'autres photos. Une petite pause gourmande avant de rentrer à l'hôtel :

DSC05597

Joyeuses Pâques à celles et ceux qui les fêtent !