Après cette (trop courte) semaine à Kyoto, nous avons repris le train pour quelques jours de vagabondage avant de rejoindre Tokyo : Ise tout d'abord où nous avons trouvé la pluie à  notre arrivée en fin d'après-midi. Nous sommes tout de même allées visiter un des 2 sanctuaires shintoïstes, le plus accessible (en terme de proximité), Geku :

DSC05744

DSC05747

DSC05748

DSC05749

DSC05750 

Aucune difficulté à n'avoir personne sur les photos : nous n'étions pas seules mais presque !

Et nous sommes vite allées nous réconforter avec un délicieux dîner de sukiyaki. Un restaurant que j'ai reconnu en y entrant, c'était il y a presque... 8 ANS ... Le site du restaurant SATO, c'est ici .

Le lendemain matin, le soleil était revenu et nous sommes parties vers le second sanctuaire, Naiku

DSC05770

Traversée du pont Uji qui enjambe la rivière Isuzu et qui est reconstruit tous les 20 ans, lui aussi.

DSC05771

DSC05772

DSC05775

Un peu plus de visiteurs que la veille !

DSC05776

DSC05777

DSC05778

DSC05781

Quelques centimètres d'épaisseur pour cette couverture de chaume...

Ces 2 sanctuaires, Geku (extérieur) et Naiku (intérieur), composent - avec plusieurs sanctuaires de moindre importance aux alentours - Ise-Jingu.

Naiku est dédié à Amaterasu, divinité solaire et ancêtre mythique de la dynastie impériale. Depuis les temps anciens, c'est une princesse impériale qui tient le rôle de grande vestale d'Ise. L'actuelle grande prêtresse est Ikeda Atsuko, soeur de l'empereur Akihito.

Geku est dédié àToyouke-no-omikami, déesse de l'agriculture et de l'industrie, protectrice des récoltes et du foyer.Symboliquement, c'est elle qui se charge d'offrir à Amaterasu et aux autres kami la nourriture sacrée que les prêtres d'Ise lui déposent 2 fois par jour.

Naiku et Geku sont reconstruits tous les 20 ans. Plusieurs explications : la religion shinto accorde une place fondamentale aux rituels de purification et de régénération. 20 ans correspondraient ensuite au processus naturel de détérioration des toits de chaume. Et enfin ce serait la meilleure façon de transmettre les techniques de construction d'une génération à l'autre.

La dernière reconstruction a eu lieu en 2013 (c'était la 62ème fois).

Infos tirées du Guide Vert... 

Retour dans la très connue (et très fréquentée) rue voisine, Oharaimachi.

DSC05785

DSC05790

DSC05788

DSC05791

DSC05792

Les attractions y sont variées, n'est-ce-pas ?

DSC05793

Le parking à vélos à la gare d'Ise-shi... pour les "poignées" du guidon en premier plan.